AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: L'aventure commence :: Territoire du Clan des Roches :: Plateaux d'argent Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'apprentissage des roches (terminé)

avatar
Messages : 761
Date d'inscription : 21/06/2017

Feuille de personnage
Âge: 35 lunes
Sexe: Mâle
Relations:
Chef
Ven 14 Juil - 18:39
La queue enroulée autour de ses minces pattes, le chef regardait d'un œil bienveillant les chats s'activer dans son campement, se réveillant peu à peu en même temps que l'astre flamboyant. Celui-ci s'activait pour réchauffer peu à peu les rochers en dessus d'eux, laissant cependant entrer quelques-uns de ses rayons dans la caverne souterraine des matous des roches. Le petit son répétitif de l'eau qui s'écoulait dans certains trous d'eau calmait le meneur perché sur le devant de sa tanière, ses yeux orangés baignés d'une certaine satisfaction. Ses prunelles d'ambres passèrent lentement sur son lieutenant, Flamme Rousse, distribuant certaines patrouilles, une aura d'autorité naturelle s'élevant autour de lui. D'autres guerriers, comme Feuille de Cendre et Lac de Plume, se réveillait d'ailleurs en cette splendide journée de la saison des feuilles vertes, gonflant le cœur du petit matou de joie telle une reine regardant ses chatons se développer. Il adorait se poster ici et les regarder tous, se ravissant en silence de la réputation des membres de son clan. Il se réjouissait dans son esprit du corps de son père mort, retrouvé dans le fond d'une tanière de blaireau. Il se réjouissait du sourire qu'il avait esquissé, discret mais bien là, en ayant fixé son cadavre et le sang qui maculait son pelage roux. Il n'avait jamais regretté cette vision...

Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas tout de suite le pelage brun uni et les yeux de la même couleur que les siens passant dans son champ de vision. Ce n'est qu'après quelques secondes de remuage de pensée qu'il bondit enfin au sol, faisant baisser la tête à un matou près de lui. Il se dirigea vers son apprentie en lançant des sourires à certains chats, ses oreilles bien dressées sur le haut de son crâne. Il rejoignit sa petite apprentie en espérant qu'elle n'avait pas encore mangé, secouant sa queue en arrivant près d'elle. Sa voix mélodieuse s'éleva dans le campement pendant qu'il s'adressait à elle, rabaissant ses deux billes orange sur sa carrure :

- Au plateau d'argent, omet de te nourrir avant.

_________________
Ciel Mélodieux charme en #330033 gras

l'amour ici:
 
ne cliquez pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 16
Localisation : PATATALAAAAND
Autres comptes : Pouet pouet

Feuille de personnage
Âge: 8 lunes
Sexe: Femelle
Relations:
Apprentie
Jeu 20 Juil - 16:27


Le beau temps avait mit Patte d'Aurore de bonne humeur pour l'entraînement. C'est comme à son habitude qu'elle s'était réveillé pour rejoindre Ciel Mélodieux et attendre qu'il l'emmène dehors. Son mentor aussi semblait bien se porter. Il avait le visage souriant et la démarche assuré d'un bon chef. En descendant du rocher, il fixa l'apprentie avant de déclarer d'une voix claire,

Au plateau d'argent, omet de te nourrir avant.

C'est sans se poser de questions que la jeune femelle hocha la tête avant de suivre son aîné vers la sortie du camp. Ils allaient donc au Plateau d'Argent, c'était un territoire réputé pour contenir beaucoup de proies d'après ce qu'elle avait déjà entendue. Ça allait être une partie de plaisir pour l'apprentie ! À l'idée d'une journée de chasse abondante, la démarche de Patte d'Aurore devint plus enjouée. Elle s'imaginait prendre sa revanche sur le maudit lézard de la pente rocheuse. Des dizaiiiines de proies ! Elle montrerai à son mentor qu'elle avait apprit de ses erreurs et qu'elle ne serait pas nerveuse cette fois ci. Après plusieurs minutes de marches sans une conversation, elle finit par prendre la parole.

Nous allons chasser beaucoup de proies n'est-ce pas ?

Elle sourit, toute joyeuse car cette journée promettait d'être très agréable.

:3:
 

_________________


;-;:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 761
Date d'inscription : 21/06/2017

Feuille de personnage
Âge: 35 lunes
Sexe: Mâle
Relations:
Chef
Mar 1 Aoû - 20:43
- Nous allons chasser beaucoup de proies n'est-ce pas ?

Un sourire se dévoila sur les babines du meneur des roches, ne pouvant pas en retenir un en entendant sa jeune apprentie. Même si elle avait 9 lunes et que les deux se connaissaient depuis qu'elle était chatonne (puis son apprentie), il ne pouvait s'empêcher de la couvrir de regard affectueux, même encore maintenant. Il la considérait comme sa propre fille et était fière de ce qu'elle devenait, son corps se modifiant pour s'acommoder à la vie des roches, s'agrandissant et se développant. Son esprit suivait aussi le processus, bien qu'elle soit encore et toujours une vraie petite boule de poil qui adorait la vie. Ciel Mélodieux s'était-il déjà dit qu'il l'adorait ? Eh bien il le redisait encore et encore. Il tourna donc sa tête brune vers Aurore et la tapota du bout de sa queue, ronronnant :

- Eh bien, je compte sur toi pour en attraper beaucoup, ma petite.

Il lui décocha un sourire avant de se mettre à accélérer le pas, roulant ses muscles encore quelque peu ankylosé par le sommeil. Il n'alla pas trop vite cette fois, préférant cavaler aux côtés de sa jeune élève. La journée allait être longue et économiser ses forces avant d'arriver au plateau d'argent était une bonne idée, surtout quand on voyait le soleil rayonnant bien en haut dans le ciel. Ça allait être une belle journée de chasse, les lézards allant sûrement se prélasser sur les grandes roches plates pour se réchauffer. Ses pattes le menèrent donc assez vite à la lisière de la partie de son territoire et il s'arrêta, regardant avec une fierté non dissimulé les rochers et les quelques parties de verdures s'étendant à perte de vue. Il adorait cette section, venant souvent chasser ici quand il était apprenti. Il se détendit donc et étira ses muscles, poussant ses pattes avant bien loin et tournant sa tête des deux côtés.

- Nous voilà.. Tu te sens d'attaque ? Lui lança Ciel Mélodieux, en souriant, remuant son oreille mutilé.

hrp <3:
 

_________________
Ciel Mélodieux charme en #330033 gras

l'amour ici:
 
ne cliquez pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 16
Localisation : PATATALAAAAND
Autres comptes : Pouet pouet

Feuille de personnage
Âge: 8 lunes
Sexe: Femelle
Relations:
Apprentie
Mer 2 Aoû - 6:01


Son mentor répondit en ronronnant.

Eh bien, je compte sur toi pour en attraper beaucoup, ma petite.

L'apprentie suivait le chef qui avait légèrement augmenté la cadence. Il semblait tout aussi heureux qu'elle que d'aller sur ce terrain de chasse. Il n'allait pas être déçut, Patte d'Aurore se donnerait à fond !

Ils étaient pratiquement arrivés. Nuage d'Aurore tendit l'oreille, sachant que Ciel Mélodieux allait s'exprimer.

Nous voilà.. Tu te sens d'attaque ?

La jeune apprentie hocha la tête, déterminée à en découdre. Elle s'avança sans attendre et utilisa son flair pour avoir quelques premières pistes. Ce fut rapide puisqu'elle décela une souris derrière l'un des nombreux rochers présents sur le territoire. Concentrée sur sa potentielle prise, elle adopta la position du chasseur et se rapprocha doucement tout en contournant le rocher. Victoire ! Elle réussi brillamment et ramassa sa prise fraîchement attrapée. Lorsque soudain un bruit strident attira son attention au dessus de sa tête. Au début elle ne savait pas vraiment ce que c'était, un petit oiseau sans doute mais elle se rendit compte quelques instants après que l'oiseau était bien plus gros qu'elle et qu'il se dirigeait sur Patte d'Aurore qui, surprise, poussa un cri. Un rapace descendait pour l'attraper.

CACA:
 

_________________


;-;:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 761
Date d'inscription : 21/06/2017

Feuille de personnage
Âge: 35 lunes
Sexe: Mâle
Relations:
Chef
Dim 6 Aoû - 0:42
Ciel Mélodieux l'observait, la tête penchée vers la droite et la queue enroulée autour de ses minces pattes. Sa position était très bonne et elle avait retenu tout ce que son mentor lui avait dit, remarqua celui-ci avec un léger sourire. Se tenant à plusieurs queues de souris d'elle pour ne pas la déranger, il se contenta donc de la suivre des yeux, la regardant contourner le rocher d'un pas léger. Un petit couinement, suivi de la tête brune de Patte d'Aurore, fit sourire grandement le meneur, commençant à mettre une patte devant l'autre pour la féliciter de cette prise si rapide. Un élan d'amour lui gonfla le coeur quand il comprit que cette jeune femelle de 9 lunes serait peut-être bientôt une guerrière du clan des roches, une vraie de vraie. Elle avait tellement grandit depuis le début de leur apprentissage.. Puis, il savait déjà quel nom lui irait à merveille.

- Bravo Aurore ! Je..

Le cri strident de son apprentie glaça subitement les veines du petit matou, lui faisant écarquiller les yeux ardemment. Il le sentait. Il sentait son coeur se crisper dans son corps, battant plus vite que l'ordinaire, pompant le sang à une vitesse phénoménale. Il ressentait son ventre se tordre sous l'anxieté, lui procurant une désagréable impression. Le clan des étoiles lui envoya une baffe en pleine face et Mélodieux restait là, planté comme une andouille sur le sol, les griffes rentrés et la queue basse. Les images de son passé revenaient et affluaient tel les remous d'une rivière, lui présentant les images de ses amis morts au combat. Les corps tachés de sang de ses compatriotes s'amassaient sous ses pattes et poissait ses griffes, le rendant collé au sol comme un grand arbre bafoué par le vent. Il essaya d'avancer tant bien que mal vers la source du cri, mais la peur le paralysa comme un chaton devant sa première assemblé.

Il avait peur. Peur de retrouver son apprentie, sa fille, morte et lacérée par les griffes du faucon qui plongeait vers elle. Il avait peur que la perle de sa vie, l'enfant qu'il n'aurait peut-être jamais, se fasse apporter loin de lui comme sa défunte mère.

C'est pourquoi il se mit à courir. Ses pattes se mouvèrent aussi vite qu'une étoile filante et son corps se propulsa comme une puissante rafale de vent, le pelage du mâle n'ayant même pas le temps de scintiller au soleil. Le meneur des roches arriva en bondissant par-dessus le rocher, une colère abominable dénaturant ses traits. Ce fut avec une incroyable violence qu'il rentra en contact avec le rapace devant lui, l'entrainant dans une chute effroyable, son poids les faisant tout deux descendre dans une petite crevasse d'un ou deux mètres. Le petit matou des roches, son coeur débordant d'une ébullition sans précédent, poussa un hurlement terrifiant. Il se sentait, là, combattant contre son père, plantant ses crocs dans toutes les parties de chair qu'il trouvait, des hurlements de rage sortant de sa gorge en feu. L'arrivée des deux corps sur le sol lui coupa vivement le souffle, l'empêchant de respirer pendant quelques secondes, ses pattes continuant cependant toujours à labourer l'oiseau. Vu sa grande taille, il devait être un mâle dominant, et c'était plutôt mal parti pour le chef tigré des roches : il faisait deux fois sa grandeur, quasiment plus, son bec essayant de le taillader sans relâche.

Pourtant, il y avait quelque chose que ce grand oiseau aux yeux jaunis par le temps n'avait pas. Il n'avait pas l'espoir. Il n'avait pas l'amour. Il n'avait pas cette force qui pulsait en lui, cette envie de défendre l'être qui lui était cher, de défendre celle qui lui faisait esquisser trois sourires en moins d'une seconde. Cette germe qui poussait dans son coeur, alimenté par l'engrais de leur relation, grandissant, s'épanouissant et vivant de ce rythme distinctif des regards.

Il planta donc ses crocs dans sa gorge et le sang gicla. Il déborda tout simplement sur la fourrure du combattant qui avait vaincu, le rendant souilleux et poisseux, mais vainqueur. Le sang débordait du corps dans un flot constant, emplissant ses yeux et sa bouche. L'animal, sentant sa fin approcher, tressautait faiblement, essayant d'attraper du bout de ses griffes une quelconque chance de s'en sortir. Mais non. Le destin avait fini par le rattraper, et avec lui lui..

La mort.

Il recula d'un pas, muet. Son souffle revenait à la normale, son corps secoué de tremblement dû à la bataille l'ayant extenué. Un long silence planait après les cris furibons des deux adversaires, maintenant seulement coupé par un plic ploc incessant du sang qui ruisselait par terre. Le cadavre de l'oiseau, griffé de partout, tenait encore entre ses serres les minces touffes de poil de Ciel Mélodieux, preuve de leur combat acharné. Un combat qu'il ne regretterait jamais.

- Tout va bien ?

Il murmura cette phrase à Aurore, levant sa tête vers le haut de la crevasse dans laquelle il avait chuté. Rempli de blessure du bout des oreilles jusqu'à la queue, ses yeux rendus rouges comme son pelage, il n'avait pourtant jamais été aussi soulagé. Ce fut donc là qu'il comprit. Cette pensée vint naturellement, sans qu'il n'ait à réfléchir ni à se pencher sur le sens de celle-ci. Ce fut son moment, celui où l'on plonge dans l'eau et qu'elle nous entoure sans qu'on ne cherche à la repousser. Il comprit simplement en plongeant ses orbites ambrés dans celles éclatantes de la jeune féline.

Il ne laisserait jamais personne faire de mal à Patte d'Aurore.
Personne.

eh:
 

_________________
Ciel Mélodieux charme en #330033 gras

l'amour ici:
 
ne cliquez pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 16
Localisation : PATATALAAAAND
Autres comptes : Pouet pouet

Feuille de personnage
Âge: 8 lunes
Sexe: Femelle
Relations:
Apprentie
Lun 7 Aoû - 23:11


Patte d'Aurore n'eu rien le temps de voir. Son mentor avait foncé, l'oiseau avait foncé et ils avaient eu le temps de voler jusqu'à une crevasse. Tétanisée par la peur, la jeune femelle s'était recroquevillée contre le rocher qu'elle avait contourné précédemment, la proie traînant toujours par terre. Qu'avait-elle fait pour mériter ça ? Elle avait toujours la poisse bon sang. Qui plus est là c'est Ciel Mélodieux qui encaissait, si il s'était blessé gravement elle ne se le pardonnerai jamais. Elle entendait les cris de l'oiseau un peu plus bas ainsi que les feulements de son ange gardien. Puis d'un coup, plus rien. Les cris cessèrent. La brune de voulait pas savoir le dénouement de cet affront sans doute sanglant. Elle avait peur, peur de l'avoir perdu, le seul qu'elle pouvait considérer comme père. Parce que oui, son chef lui était aussi précieux que ça. Il avait confiance en elle et c'était bien l'un des seuls c'est pour ça... Qu'elle le prenait comme son modèle paternel. Patte d'Aurore entendant soudainement la voix de Ciel Mélodieux.

Tout va bien ?

C'était plutôt à elle de poser cette question. Il était marrant, venant de frôler la mort, il pensait d'abord si elle allait bien. Tout doucement, l'apprentie s'approcha de la crevasse ou il était tombé. Ses yeux voyaient d'abord le cadavre de celui qui avait failli devenir son bourreau et ensuite, son chef. En l'apercevant elle failli mourir de peur. Il était couvert de sang, son sang à lui ? Non... C'est celui du piaf.

O-Oui... finissait-elle par lâcher.

Il ne semblait pas trop souffrir... Elle soupira, soulagée de le voir en forme. Quelle peur ! Dire qu'il s'agissait sans doute d'une excellente journée de chasse, en plus de ça elle avait attrapé sa proie. Pourquoi Ciel Mélodieux c'était-il chargé de la plus malchanceuse apprentie qui soit ? Faudra lui poser la question.

Et toi ? C'est plutôt pour toi qu'on devrait s'inquiéter...

Il ne répondait pas tout de suite, commençant à remonter. Les membres encore un peu tremblant, la jeune femelle s'asseyait, attendant qu'il la rejoigne.

_________________


;-;:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 761
Date d'inscription : 21/06/2017

Feuille de personnage
Âge: 35 lunes
Sexe: Mâle
Relations:
Chef
Mer 9 Aoû - 1:52
- O-Oui...

Un long silence suivit, durant lequel le matou resta plongé dans ses pensées profondes, un air soulagé commençant à se répandre sur son facial crispé. Il était plutôt soulagé d'admettre qu'aucune cicatrice ne bafouerait son jeune corps, du moins pas aujourd'hui et, il l'espérait, pas dans le laps de temps qu'elle serait sous son aile. Des balafres, elle aurait tout le loisir d'en récolter quand elle serait guerrière, plongeant dans des combats brutaux contre des patrouilles adverses ou même auprès des chats de son clan. Des stigmates allaient rester en elle, que ce soit autant psychologique que physique : ce fut donc pour cette raison que le chef des roches se permit d'espérer qu'elle n'en aille pas avant l'âge d'être une combattante aguerrie. La jeune féline repenserait donc à ce jour non pas comme celui où elle fut marqué à vie par une griffe, mais par le sauvetage de son mentor qui donnerait sa vie pour la petite brune. C'est comme cela qu'il le souhait, mais, hélas, il n'était pas dans sa tête...

- Et toi ? C'est plutôt pour toi qu'on devrait s'inquiéter...

Sa douce voix sorti prestement le mâle de ses pensées tumultueuses, le faisant remuer ses oreilles et s'ébrouer un coup. Il passa sa langue sur son pelage, histoire d'enlever le fluide poisseux et collant maculant son poil, puis termina sa toilette en examinant rapidement les marques sur son corps. Ne s'attardant pas plus que le nécessaire, il s'évertua à grimper hors de cette petite crevasse, mais le temps lui fut doublé à cause de la créature qu'il traînait dans sa mâchoire. Ce fut donc avec un bon cinq minutes qu'il arriva enfin en haut, posant sa proie à côté de la petite souris en se débarrassant d'une secousse des dernières gouttelettes de sang. Un sourire compatissant vint se placer sur son visage alors qu'il posait une patte devant lui, s'inclinant d'un air se voulant humoristique devant Patte d'Aurore.

- Ce faucon tombe à point, je te trouvais un peu maigre pour une saison des feuilles vertes..

Il se redressa, allant se placer à côté d'elle en lui envoyant son habituel pichenette sur le front du bout de sa queue. Après avoir achevé ce petit signe d'affection, il planta ses orbites d'ambres dans celle orangés de sa petite protégée, puis lui dit d'un ton calme :

- Un jour, tu sauras une puissante guerrière capable d'abattre le plus gros des oiseaux. En attendant.. Prend garde lorsque tu viens chasser ici et accompagne toi toujours de quelqu'un.

Il parlait comme une maman poule, mais cet incident l'avait, et c'était peu dire, un peu traumatisé. Le petit félin tigré ésperait de tout son coeur qu'elle ne le prendrait pas mal, bien qu'il soit assuré qu'elle comprendrait le sens de ses mots. Il était libre de dire ce qu'il voulait avec l'adolescente, de toute manière elle n'avait plus trois ou quatres lunes. Les 10 lunes arrivaient aussi vite qu'une flèche décoché dans le vent, et, avec elle, l'espoir de recevoir son nom de guerrière.

Si un chaton se fait apporter par un rapace, il vaut mieux le laisser s'en aller : c'est le choix du clan des étoiles..

Aujourd'hui, Ciel Mélodieux n'avait pas approuvé ses ancêtres du clan des roches. Patte d'Aurore était destiné à un avenir brillant : que ses aïeuls sois témoins de ce qu'il disait, car il ne le répeterait qu'une seule et dernière fois pour eux. Peu importait qu'on l'ait retrouvé au bord d'une rivière, le petit matou se rappellerait toujours de la petite boule de poil comme une membre à part entière de ce clan.

_________________
Ciel Mélodieux charme en #330033 gras

l'amour ici:
 
ne cliquez pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 16
Localisation : PATATALAAAAND
Autres comptes : Pouet pouet

Feuille de personnage
Âge: 8 lunes
Sexe: Femelle
Relations:
Apprentie
Dim 13 Aoû - 16:47


Il revenait, traînant la bête avec lui. Patte d'Aurore était stupéfaite de la taille du volatile. Et c'est ça qui a failli m'emporter et tuer Ciel Mélodieux... Son mentor se pencha vers elle.

Ce faucon tombe à point, je te trouvais un peu maigre pour une saison des feuilles vertes...

Comment faisait-il ? Comment faisait-il pour sortir ce genre de phrase après une telle scène ? L'apprentie ne comprenait pas, son corps en tremblait encore. Elle n'avait même pas réagit à la pichenette de son mentor, celui-ci s’asseyant à côté d'elle. Elle tourna la tête, il le regardait, elle le regardait.

Un jour, tu seras une puissante guerrière capable d'abattre le plus gros des oiseaux. En attendant.. Prend garde lorsque tu viens chasser ici et accompagne toi toujours de quelqu'un.

Patte d'Aurore détourna son regard. Elle ne pouvait pas le faire une seconde de plus, son cœur se serrait de culpabilité. Je ne serais jamais aussi forte qu'il le prétend...

Je suis désolée...

Son corps recommença à trembler. Sauf que ce n'était pas de peur cette fois, elle pleurait même si elle voulait s'en empêcher.

J-Je suis désolée, je n'ai pas fais attention... Tu as failli mourir à cause de moi. J'avais tord Ciel Mélodieux, l'autre jour j-j'avais tord... Je ne serai jamais meilleure que toi, je suis faible.

Sans doute le récent traumatisme qui resurgissait.

HRP:
 

_________________


;-;:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 761
Date d'inscription : 21/06/2017

Feuille de personnage
Âge: 35 lunes
Sexe: Mâle
Relations:
Chef
Dim 20 Aoû - 16:39
- Je suis désolée...

Le petit matou baissa ses orbites oranges vers son apprentie, son coeur se serrant d'une douleur bien présente. Il ne pouvait supporter de la voir pleurer ainsi, détournant son joli regard ambré pour verser de ses yeux de longs sillons salés. Ses pattes le menèrent alors doucement devant elle et il posa en silence sa queue sur une des larmes qui voyagait librement, l'enlevant en douceur. Un air doux baignait son visage calme et il la regardait, attendant qu'elle se calme un peu avant de lui adresser la parole.

J-Je suis désolée, je n'ai pas fais attention... Tu as failli mourir à cause de moi. J'avais tord Ciel Mélodieux, l'autre jour j-j'avais tord... Je ne serai jamais meilleure que toi, je suis faible.

Essuyant les dernières larmes avec son membre, il se releva en lenteur, se servant de sa queue pour tourner le visage de son apprentie vers elle. Plantant ses prunelles remplies de conviction dans les siennes qui semblait si triste, il se mit à parler d'une voix sans artifice, sortant du plus profond de son coeur. Il ésperait la convaincre qu'elle n'était pas une moins que rien, détestant la voir dans cet état.

- Ce n'est en aucun cas de ta faute. Ne dis plus jamais que tu avais tort, Patte d'Aurore ; un jour, tu dépasserais tous les chats de la forêt. Je ne t'ai pas pris comme apprentie pour te surveiller comme beaucoup semble le penser, mais parce que je crois en toi. Tu feras un superbe lieutenant et une superbe cheffe, ne doute jamais de tes capacités.

Il termina sur sa lancée en lâchant délicatement le visage de la petite brune, tournant la sienne vers le côté. Tout ce qu'il venait de dire était authentique et vrai, sortant droit de son âme ; cette jeune féline était destinée à un grand avenir. Il jurait ces mots devant le clan des étoiles, encore une fois et à jamais.

_________________
Ciel Mélodieux charme en #330033 gras

l'amour ici:
 
ne cliquez pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 16
Localisation : PATATALAAAAND
Autres comptes : Pouet pouet

Feuille de personnage
Âge: 8 lunes
Sexe: Femelle
Relations:
Apprentie
Ven 25 Aoû - 15:58


Ciel Mélodieux essuyait les larmes de son apprentie. Patte d'Aurore se sentait aussi petite qu'une souris, le monde était grand, beaucoup trop grand. Beaucoup trop de danger. Beaucoup trop de faibles. Pourtant la lumière l'éclairait et cette lumière c'était son mentor, son père.

Ce n'est en aucun cas de ta faute. Ne dis plus jamais que tu avais tort, Patte d'Aurore ; un jour, tu dépasserais tous les chats de la forêt. Je ne t'ai pas pris comme apprentie pour te surveiller comme beaucoup semble le penser, mais parce que je crois en toi. Tu feras un superbe lieutenant et une superbe cheffe, ne doute jamais de tes capacités.

Il croit... En moi ? Alors ce n'était pas des illusions qu'elle se faisait, il la considérait vraiment comme un membre à part entière du Clan des Roches ? La femelle hochait timidement la tête mais regardait toujours par terre n'osant pas le regarder en face, pas tout de suite. Elle dirigeait son regard vers les deux proies. Le rapace la répugnait, elle n'y toucherait pas. Sa petite souris serait une récompense bien plus satisfaisante. Après tout c'était elle qui l'avait attrapé, chaque fois qu'elle réussissait à chasser, un bonheur immense la traversait. Elle avait encore envie de chasser, d'éprouver de la fierté sur ce qu'elle devenait. Et ce, même si elle était faible. Ça y est, elle avait osé le regarder, elle avait levé la tête.

Dis...

Les mots peinaient à sortir, en plus sa voix était un peu enrouée et ses yeux encore humides mais elle voulait oublier ça, aller de l'avant.

On peut... Quand même continuer ? J'ai eu qu'une petite souris...

_________________


;-;:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 761
Date d'inscription : 21/06/2017

Feuille de personnage
Âge: 35 lunes
Sexe: Mâle
Relations:
Chef
Mar 29 Aoû - 21:31
- Dis...

Le petit mâle remua ses oreilles, la scrutant toujours autant et suivant ses moindres faits et gestes. Il espérait qu'elle n'allait pas continuer à verser ses larmes salées, ne voulant pas apercevoir sa tristesse au fond de ses orbites d'ambres. Le liquide ne méritait pas de s'étendre sur ses joues ; un sourire devait reposer à la place de cette douleur constante et brutale qui lui serrait le coeur.

- On peut... Quand même continuer ? J'ai eu qu'une petite souris...

Ses yeux brillèrent pendant quelques secondes suite à cette phrase qui réchauffa son corps, le laissant comme un matou fier de sa petite féline. Il avait tellement hâte de la voir devenir guerrière, puis grimper les échelons du clan ! Il souhaitait, qu'un jour, on puisse la nommer Ciel d'Aurore, magnifique guerrière forêt aux yeux de feux. Ce jour-là, le jour où elle serait nommée, il espérait, au fond de son coeur, voir les luminaires de son visage se lever dans le ciel sombre. Il serait là, parmi les étoiles, regardant cette jeune chatonne qu'il avait entraîné du mieux qu'il ne l'avait pu.. Sa petite apprentie.

- Assurément ! Je m'éloigne et te regarde continuer de chasser.. Que dirais-tu de ramener d'autres petites proies au clan ?

Un clin d'oeil apparut quelques secondes sur son visage, le rendant doux et bienveillant aux yeux de tous. Les entraînements avec cette femelle, bien que celui-ci avait été très.. Éprouvant, le mettait toujours de bonne humeur. Elle était son joyau.

FIN DES DINDONS

_________________
Ciel Mélodieux charme en #330033 gras

l'amour ici:
 
ne cliquez pas:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: L'aventure commence :: Territoire du Clan des Roches :: Plateaux d'argent-
Sauter vers: